Bienvenue dans le cimetière de la LATH
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Down With The Rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Down With The Rain   Lun 05 Jan 2009, 6:56 pm

Oh là là là là! j'ai raté un tas de trucs x)
Demain, je lirai tout Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dirty Lord

avatar

Masculin Nombre de messages : 299
Age : 24
Localisation : Made In Japan
Camps : Parti Impérialiste des Manchots ^^
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Lun 05 Jan 2009, 7:56 pm

Par contre je savais pas qu'un menestrel connaissait du Van Halen merci c'est un de mes groupe préferer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Lun 05 Jan 2009, 7:57 pm

Dirty Lord a écrit:
Par contre je savais pas qu'un menestrel connaissait du Van Halen merci c'est un de mes groupe préferer

Ben il me fallait un thème à la guitare, j'ai pensé à ça x)

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ATLANTIS

avatar

Masculin Nombre de messages : 3215
Age : 24
Rang : Floodeur tout prêt de l'avertissement
Camps : anti
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Lun 05 Jan 2009, 10:48 pm

SWEET!!!!!!!!!!!!!!!!!!



(et les massacre Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfy
Chroniqueur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1446
Age : 25
Localisation : Dans le chateau de Bran avec mon frangin biensur!!!
Rang : Chroniqueuse de littérature
Camps : Dangereuse Vampire anti
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 10 Jan 2009, 1:34 am

Yeah !!!!!
Vivement la suite !!! c'et trop trop bien !!!!! génial !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larme2fleur.skyblog.com
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 10 Jan 2009, 12:47 pm

Franchement je pense pas qu'il y aura une suite, ou alors dans assez longtemps. J'commence a vraiment avoir du boulot pour le lycée, entre autre, et je pense pas avoir la possibilité de continuer. Désolé.

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfy
Chroniqueur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1446
Age : 25
Localisation : Dans le chateau de Bran avec mon frangin biensur!!!
Rang : Chroniqueuse de littérature
Camps : Dangereuse Vampire anti
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 10 Jan 2009, 7:25 pm

Pas grave, c'est normal. Moi aussi je viens de moins en moins souvent ici, pour ne pas dire presque jamais, à cause de la proximité de plus en plus grandissante du BAC.
Bosse bien mon écrivain préféré !! Wink Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larme2fleur.skyblog.com
Vader

avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 25
Camps : Anti
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 10 Jan 2009, 7:26 pm

Aux prochaines vacs alor Gnihi ! ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 10 Jan 2009, 7:41 pm

Vader a écrit:
Aux prochaines vacs alor Gnihi ! ?

Oui peut être Gnihi !
Si vous êtes sage ^^

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vader

avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 25
Camps : Anti
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 12:31 pm

On a été assez sage non ? Gnihi ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 12:39 pm

C'est pas les vacances tongue

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picklenose

avatar

Masculin Nombre de messages : 1036
Age : 24
Localisation : Angband
Camps : Anti
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 12:53 pm

Si pour la Zone A ! Donc pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 1:09 pm

Ben pas pour moi, vous allez attendre deux semaines les gens tongue

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
death-metal

avatar

Féminin Nombre de messages : 747
Camps : Neutre
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 10:08 pm

Quoi deux semaines?!
Rah mais aprés j'vais oublier tout ce que j'ai lu x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vader

avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 25
Camps : Anti
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Mer 11 Fév 2009, 10:14 pm

Rah serais pile rentré quoi Gnihi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 12 Fév 2009, 5:27 pm

Voilà, tu pourra te dire que je pars en vacance à ce moment là tongue

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 05 Mar 2009, 2:25 pm

Bon, y'a pas les musiques, désolé mais manque de temps x)


Chapitre 7 : L’erreur.

La nuit étant tombé, le feu ne les réchauffait que trop peu. De temps à autre, Boby regarda en direction des brumes, dans l’espoir d’apercevoir quelqu’un sortir en sortir, mais fut bientôt découragé. Alors qu’il commençait à penser qu’elle était morte de froid, il entendit quelques mots. Brusquement, il se retourna, et le désosseur, surpris, dit :
- Qu’est-ce qui se passe ?!
- Ne dites rien
Boby écouta. Bientôt, il se rassit, rassembla ses quelques affaires, et se releva, prêt à partir. Benji l’imita, en demandant :
- Qu’est-ce qu’on fait ?! On la laisse tomber ?!
- Non. Elle l’a trouvé.
- L’a trouvé ?!
- L’archimage. Elle est avec lui. On peut y aller.
Avouant presque qu’il se moque quelque peu du sort de la jeune fille, Benji acquiesça, et suivit le chevalier dans les plaines, à la recherche du village. Alors qu’ils marchaient, luttant contre le froid, Boby remarqua que les brumes ne s’étaient pas dissiper, et qu’elle, au contraire, semblait les suivre et les envelopper. De ce fait, aucun des deux ne pouvait suivre correctement le chemin qu’ils avaient emprunté, et ils tournaient en round. Il s’arrêta. Il regarda autour de lui, un instant, dévisageant ce paysage froid et glacial. Soudain, sans prévenir, il dégaina, et dit, d’une voix forte :
- Sortez de là. Maintenant.
Alors que seulement le souffle froid du vent répondait au chevalier, ce dernier, implacable, ne bougea pas. Il attendit un instant, puis, sortant de la brume, une silhouette se dessina. Fin comme une brindille, la chose qui sortit n’était pas un homme, ou quoi que ce soit que Boby n’est déjà vu. Benji s’en moquait, son arme était déjà sortit, et il se tenait près à découper en tranche l’intrus. Ce dernier ne bougea plus. Il croisa ses longs doigts osseux, et son visage, d’une pâleur si extrême qu’il en devenait bleu, s’arrêta. Sa bouche s’entrouvrit, et ces quelques mots sortirent de son étroite bouche :
- Vous êtes perspicace… Malheureusement, vous êtes morts …
Soudain, la chose s’activa. Il leva ses deux bras dans les airs, et bientôt le sol se mit à trembler. Benji sauta sur lui, mais fut repoussé.
- Barrière magique, grogna-t-il, se relevant. Je hais les mages, ajouta-t-il.
Ils ne purent rien faire que d’attendre, un sentiment de haine les parcourant tout les deux. Alors que les bras, aussi maigre que long, de la chose redescendait lentement, le sol se craquela. La bête, d’une voix rocailleuse, dit alors :
- Nombreux sont ceux qui sont tombé dans ses plaines autrefois. Nombreux sont donc sont ceux qui ce soir se battront pour moi.
Une main sortit d’une des fissures, une main dénudée de peau, de muscle, et de quelque autre tissu recouvrant ses os. Boby se jeta en arrière, imiter par Benji. Bientôt, ils se retrouvèrent encerclés de ses squelettes animés. Alors qu’ils allaient se …

Un bruit retentit à l’étage. L’homme referma le livre, et le prit sous son bras. Sa lecture sera pour plus tard. Il se dirigea silencieusement vers la fenêtre, quand il sentit la froideur mortelle d’une lame contre son cou. Il s’arrêta net.
- Qu’est-ce que tu fais ici ?!
- Faire ce que je suis censé faire …
- Ca aurai du être fait il y a bien longtemps, et tu le sais.
- Et qui es tu pour me donner des leçons ?! Tu n’a rien fais d’autre que de fuir, lorsqu’on a eu besoin de toi.
Il sentit l’acier mordre sa peau, lui arrachant un léger filet de sang. L’autre ne répondit pas un instant, puis dit :
- Donne-moi le livre.
- Non.
- Et qu’est-ce que tu va en faire, hein ?!
- Empêcher l’histoire de recommencer.
Et sur-ces paroles, il sauta par la fenêtre, sans que l’autre ait eu le temps de l’en empêcher. Il vit le fuyard courir dans le jardin. De la fenêtre, l’homme sortit une arme, et l’ajusta. La balle fusa, et toucha le livre de plein fouet, lui arrachant quelques pages au passage. Alors que la détonation résonnait dans la nuit silencieuse, l’autre disparut dans les fourrés.
- Ainsi soit-il …

La porte s’ouvrit brutalement, et l’homme entra. Il déposa le livre sur une table, et partit nettoyer sa blessure. L’entaille à son cou n’était que superficiel, mais il avait une sainte horreur du sang. La plaie nettoyée, il retourna à sa lecture. Seulement, la balle ayant arraché quelques pages, qu’ils n’avaient pas encore lut, il dut continuer sa lecture plus loin. Maudissant son interlocuteur, il reprit :



- Je vous maudis ! Vous et vos semblables n’ont fait qu’apporter le malheur ici !
Une flèche passa près de son visage, et s’écrasa dans un bruit sec contre le bois d’une maison proche. Boby se releva, et décocha. Le trait fatal atteignit son ennemi entre les deux yeux, qu’il n’avait plus, d’ailleurs. Du haut de la palissade, le chevalier observa les alentours. Le village était encerclé de squelettes et autres zombies innombrables, qui cherchaient sans cesse à briser les palissades de bois. Alors que le chef n’arrêtais toujours pas de l’injurier et de l’accuser de tout les mots, Boby sauta abas la palissade et courut dans le village pour trouver Benji, qui s’apprêtait à mener une sortie. Accompagner d’une demi-douzaine d’hommes, le désosseur inspectait le cheval qui lui avait été donné. Il se retourna à l’approche de Boby, qui lui dit :
- Le cheval devrait t’y guider, et n’oublie pas : On s’en tient au plan.
- Mouais, répondit-il, en sautant sur la croupe de sa monture. Alors que les portes s’ouvrirent, il s’élança, suivit des hommes désignés pour l’accompagner. A peine les portes franchies, que les squelettes leur sautèrent dessus. Ils durent se frayer un chemin à coup de hache et épées, ouvrant crânes nus et broyant cages thoraciques sans peau ni muscles. Boby monta à nouveau sur les fragiles remparts de bois, rejoignant Heineken et Lulumuse, qui décochaient tout deux flèches après flèches, sur des ennemis qui n’en finissaient plus de revenir. Le problème étant que, même si le village avait été construit sur un site pratiquement imprenable, du fait de sa position surélevé, les zombies, du fait de leur total manque d’intelligence, montait sans peur la pente menant au village, nombreux furent ceux d’ailleurs qui tombèrent. Mais ils se relevaient toujours pour revenir à l’attaque. Peu à peu, ils grignotaient du terrain, et les défenseurs craignant toujours un peu plus de voir leur mort avancer à grand pas. Leur seul espoir résidait dans ceux qui venaient de sortir, non sans mal. Empruntant le pont, l’unique accès « normal », ils s’étaient rapidement retrouvés face à de nombreux adversaires. Ils étaient maintenant sortit du chant de vision de Boby, qui ne faisant que courir sans cesse. Soudain, alors qu’il …

L’homme grogna à nouveau, la page suivant ayant été arrachée. Alors qu’il la tourna, il reprit :



Le feu à l’intérieur du château réchauffait les trois hommes qui étaient parvenu à le rejoindre. Alors que Benji commençait à perdre patience, ils furent invités à entrer dans la salle du trône. La première chose qui les frappa fut le trône. Recouvert de têtes de mort, il était d’une couleur rouge sang, qui contrastait avec la noirceur des murs. Sur ces derniers, était gravé des représentations de moult combats, tous plus sanglant les uns que les autres. Au centre de chaque était représentés un homme plus grand que les autres, qui maniaient une hache si grande qu’elle semblait couper plus de cinq têtes à la fois. Alors que Benji observait avec intérêt ces fresques murales, un homme entra, suivit d’une bonne dizaine de gardes armés. L’homme qui venait d’arriver ressemblait trait pout trait à la fresque murale, sauf que la hache qui pendait dans son dos était bien plus courte. A son entrée, les deux hommes qui avaient survécu s’agenouillèrent, laissant que Benji, qui se moquait de toutes ses mascarades qu’il jugeait ridicule, l’unique homme debout. Alors que l’homme s’assit sur le trône, il dévisagea Benji, et dit :
- Je vois que vous venez ici, et réquisitionnés mon aide, mais vous vous moquez du respect.
L’un des deux agenouillés se releva, et dit :
- Monseigneur, en tant que Maître des marches du Nord, nous sollicitons votre aide, car nos foyers sont menacés.
- Et d’où venez-vous ?!
- Nous venons du clan du Loup.
- Mmmmh. Et quel intérêt vais-je en tirer ?!
- Mais nous ne …
- Vous croyez que vous pouvez venir ainsi et me demander mon aide, sans espérer aucuns dédommagements ?!
Benji, pour la première fois, pris la parole :
- Vous savez ce que vous y gagnerez, seigneur Atlantis ?! La possibilité de commettre un nouveau massacre de zombies.
Atlantis l’observa d’un œil intéressé, puis dit, d’un demi-sourire sadique :
- Préparez les troupes, on va s’amuser

Le combat était perdu, se disait Boby, alors lui et quelques survivants s’enfuyaient dans les bois. Lorsque les palissades étaient tombées, il avait emmené autant de personnes que possible et avait essayé de fuir par le pont, essais qui s’est soldé par une réussite, mais au prix de nombreux morts. Maintenant, lui et une dizaine d’autre, notamment Lulumuse et Heineken, tentait de se cacher dans les bois, d’y trouver refuge. Seulement, leurs poursuivants n’avaient pas pour but de laisser un quelconque survivant, surtout après que Benji et ses hommes ont réussi à passer. Alors qu’Heineken proposait de ne plus fuir, et se battre au corps à corps, Boby refusait constamment, et tentait de fuir le plus loin possible. Soudain, Heineken lui cria :
- Si on a été envoyé ici, c’est pour tuer un démon ! Et ce démon, c’est justement celui qui n’arrête pas de nous envoyer ses guerriers mort-vivant. On le trouve, on le tue, et c’est fini.
- Et on l’attaque avec quoi ?! On n’est plus qu’une trentaine ! On était plus de cinq cent la dedans, et on n’a pas put les repousser ! Alors à trente, tu veux qu’on tue le meneur !

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 05 Mar 2009, 2:25 pm

- Et pourquoi pas ?! C’est toujours mieux que de fuir sans cesse, en tentant vainement de leur échapper. Ils vont nous trouver, de toute façon !
Soudain, de derrière lui, un cri retentit. De derrière un arbre, deux, puis trois surgirent pour se jeter sur les fuyards. Boby dégaina, et trancha l’un des squelettes en deux, dans le sens de la longueur. Un autre fut bientôt décapiter, d’un coup de hache bien placé, mais le dernier parvint à tuer l’un des humains, qui tomba sur le sol, la gorge en sang. Il se releva bientôt, un regard vide dans les yeux, et se jeta sur ceux pour qui il venait de « mourir ». Il fut bientôt maitrisé, ainsi que l’autre zombie. D’un coup, ils se virent encerclés de ces cadavres ambulants. Ils étaient bloqués dans une petite clairière, complètement encerclé, sans espoir de retraite possible.
- On dirait que tu va l’avoir, ton combat …
Deux squelettes s’écartèrent, laissant passer le démon invocateur. Chacun des défenseurs se figea. Il n’avait pas changé depuis l’instant ou il était sortit du brouillard, se dit Boby. Sa peau était toujours affreusement bleu pâle, et ses long doigts osseux semblaient tiré les ficelles d’une centaine de ces marionnettes mortes. D’une voix comme faible, il dit :
- Tout les autres sont morts, et ils se tiennent tous parmi mes soldats de l’au-delà. Dite-moi ou est la fille !
Un halo rouge s’illumina autour de lui, tandis qu’il laissait éclater sa colère démoniaque. Nullement impressionné, Boby dit :
- Là ou vous ne la trouverez pas.
Le halo diminua jusqu’à disparaître. Le démon, simplement dit :
- C’est dommage …
Sa main se crispa, et l’un des squelettes s’approcha. Le démon dit, d’une vois assez forte pour que chacun puisse l’entendre :
- Faite les souffrir.
A ce moment là, la forêt s’enflamma, et les arbres, bientôt réduit en cendres, tombèrent un à un. Le démon n’étant pas à l’origine de ce nouveau sort, il tenta de se concentrer pour en découvrir la source. Mais elle ne fut pas très dure à trouver. Au loin, dans la forêt, brulant d’un feu apocalyptique, une troupe de soldat en armure avançait, comme protégé des flammes. A leur tête, un homme en armure noir fendant sans cesse les crânes des zombies en flammes qui courait, tentant de les arrêter. A ses côté, Benji, son arme levé, tentait d’apercevoir les survivants. Le démon se jeta sur eux, tandis que les squelettes, eux, sautèrent sur le cercle de survivants. Boby les accueillit avec sa lame, bientôt imité par tous les autres.
Atlantis fendait crâne sur crâne, lui arrachant un rire malsain à chaque fois que la cervelle volait. Soudain, il fut renversé, et se retrouva dos à terre. Il se releva, et vit un démon à la peau bleu, squelettique, armé de deux épées qu’on aurait dit fait de sang, abattre un à un ses hommes. Attrapant sa hache, il se jeta sur lui. Le choc des lames retentit un instant, bientôt suivit par un autre. Tenant son bouclier d’une main, sa hache de l’autre, Atlantis parait et attaquait tours à tours, sans qu’un quelconque avantage n’apparaisse. Il asséna au démon un coup de bouclier, que l’autre évita sans problème. Soudain, sortit de nulle part, Benji tenta de trancher la gorge de leur adversaire démoniaque, sans succès. Seulement, ce dernier était maintenant encerclé par ces deux hommes, et ne savait plus où donner de la tête. Alors qu’il répondit à un coup de Benji, Atlantis parvint à lui frapper le genou du côté de son bouclier. IL perdit l’équilibre, et tomba dans un bruit sourd. Il se releva sans attendre, mais fut retenu au sol par un pied fermement appuyé sur son torse. La dernière chose qu’il vit fut une hache qui s’abattait sur son cou.

Kiba n’était pas vraiment rassuré. Malgré le fait que lLinks les avaient hébergé, lui et les autres, dans son château d’Okara, il ne s’y sentait pas en sécurité. Il avait put commencer à réfléchir sur les évènements qui s’étaient récemment produit, et n’y vit pas grand-chose d’optimiste. De plus, de nombreux mystère restaient incompréhensibles : Comment les démons s’étaient-ils libérer de leur prison ?! Si quelques-uns avaient put passer, à quand les autre ?! De plus la disparition de Scorp’ l’intriguait. Il avait disparut du jour au lendemain, en ne leur donnait comme au revoir que les indications pour atteindre le château sain et sauf. Alors qu’il était perdu dans ses pensées, Merdabill entra, et lui dit :
- On nous convict au banquet
- Tous ?! S’étonna le Furry, connaissant le racisme dont certain membre du château pouvait avoir.
- Oui, tous. Il semblerait que le seigneur lLinks n’ait pas peur de ce qu’on pourrait dire.
- Très bien, j’arrive dans ce cas. Oh, Merda’ ?!
- Oui ?! Dit cette dernière, se retournant
- Merci. J’y serais passé sans toi.
- Mmh.
Et elle partit.

Kiba rejoignit son hôte à sa table, alors que chacun commençait à prendre place autour des longues tables. Sept avaient été disposés, afin que chacun puissent prendre place. Chaque chevalier et noble étaient venus ce soir, ainsi que les nains qu’avaient escorté Kiba jusqu’ici, et quelques autres. Lorsque le Furry pris place, il ne put que remarquer les petits sifflements, et les insultes racistes souffler à voix basse. Parmi elles, il put distinguer un « Furfag » qui lui fit serrer le poing. Il mourrait d’envie de faire sa fête à celui qui l’insultait, mais il devait rester calme. Il s’assit non loin du seigneur des lieux, là ou on n’oserait pas faire des remarques à trop hautes voix, de peur de froisser lLinks. D’ailleurs, alors que tout le monde s’était assis, ce dernier se leva, tenant dans sa main droite sa coupe de vin, et dit :
- Bien. Soignez les bienvenues ici tous, ou presque, du moins. En effet, vous avez remarquez le présence de nains et autre Furry ici, je suppose ?!
L’un des hommes se leva, suivit de quatre ou cinq autres, et commencèrent à se plaindre de la présence de ceux qu’ils qualifiaient de « sous-être ». Pickelnose, ne se laissant pas insulter, se leva, ainsi que d’autre, et un violent échange de mots commença. Attendant que chacun ce soit calmer, lLinks croisa ses mains, et s’assit. Peu à peu, chacun fit de même. Lorsque le calme fut revenu, il dit :
- Bien. D’autre ne veulent pas manger en présence de nos invités ?!
Plusieurs se levèrent. Au total, la moitié des hommes présents étaient maintenant debout. lLinks les jugea un instant du regard, puis dit, las :
- Vous me décevez. Tous. Et, d’un geste de la main, les congédia.
Après qu’ils furent sortis, non sans peine, la moitié des tables avaient été vidées de leurs occupants.
- Bien. On peut commencer, je crois. Messieurs, la plupart de ceux ici présent font partis des persécutés de notre temps. Nains, Furrys, Elfes … Vous n’avez nul place ou vivre, nul endroit ou vous réfugier. Au tournant, ce n’est que la mort qui vous attends, et surement pas une mort digne et honorable. Ainsi, moi, seigneur d’Okara, et quelques autres, avons prit la décision de vous venir en aide. Malgré les dures apparences, tous les humains ne vous vouent pas une haine farouche, nous en sommes la preuve vivante, dit-il, presque sans se vanter. Certain se levèrent et applaudirent, d’autres restèrent septique. Parmi eux, Pickelnose, qui se leva, et dit :
- Quel est le service que vous nous rendez ?!
- La vie, répondit lLinks. Non loin d’ici, caché dans la montagne, git une forteresse désolée et abandonnée de tout être vivant. Vous pourrez y vivre, sans crainte de mort ou d’attaque. Je me porte personnellement garant que nul ne parviendra à vous trouvé, s’il est emplie de mauvaises intentions.
- Quel en sera le prix ?! J’imagine fort que toute cette gratitude ne sera pas gratuite …
lLinks marqua un temps d’arrêt. Il ferma les yeux, souffla un coup, les rouvrit, et dit :
- Non, en effet. Je vous mènerais tous là-bas, mais il me faut quelque chose en échange, une chose qui ne vous sera pas facile à donner. Pour les vies de centaines, il m’en faudra cinq. Cinq personnes parmi vous qui allez, pour moi, accomplir une quête, déjà commencé par beaucoup d’autres, sans succès. C’est le prix à payer.
Chacun observa craintivement son voisin. Aucun ne voulait payer de sa vie le confort d’un autre, qui pourrait donner la sienne. Ici fut un exemple de l’égoïsme de certain. Ils ne sont pas à blâmer, loin de là, car l’instinct de survie domine chacun des autres sentiments. lLinks le savait, et craignait cette scène. Alors qu’il allait leur dire qu’il ne les obligerait pas au sacrifice, qui n’allait peut être pas en être un d’ailleurs, qu’il leur avait proposé, une personne se leva. Nu, son poil salis par le voyage qu’il venait d’accomplir, il se leva de toute sa hauteur, et dit, en regardant le seigneur droit dans les yeux :
- J’irais.
lLinks, cachant sa surprise, eut un demi-sourire, en disant :
- Vous êtes ce que …
- J’irais aussi, dit Merdabill, en se levant, elle aussi.
Deux Elfes se levèrent, et annoncèrent eux aussi qu’ils suivraient le Furry et la magicienne. Abasourdis, Pickelnose se leva, manquant de renverser sa table, et dit :
- De même ! Je ne les laisserais pas tomber ! Pas après ce que ces deux là ont fait pour nous ! Et surtout si des Elfes y vont, ajouta-t-il tout bas. Trois autres nains s’ajoutèrent, leurs peurs envolées.
- Bien, dit lLinks. Il leur fit signe de sortir, et parti.

Le feu fusa dans le ciel telle une lance. L’homme qui avait été visé par le trait enflammé tomba bientôt, sa chair carbonisée. Dans l’effroi de la bataille se déroulant sur les plaines brulante, Vader fracassa un autre, bientôt un autre, mais fut contraint de reculer, ses assaillant arrivant par dizaines. Il se retrouva soudain dos à dos avec Silver, qui était lui-même en assez mauvaise posture. Au-dessus d’eux, sur une dune, Lotto déclenchait se qui pouvait ressembler au feu du ciel, envoyant boule de feu sur boule de feu, de temps en temps suivit d’invocations de quelques élémentaires. A coté de lui, sur la même dune, Dirty Lord envoyait ses sorts de sorceleur dont-il avait seul le secret. Quoi qu’il en soit, les ondes de choc sortant de ses paumes étaient aussi efficaces que les projectiles enflammés. Seulement, à quatre contre cent, malgré leur avantage tactique, leur combat ne semblait ne pourvoir se solder que par leur mort. Sortis de nulle part, leur assaillant, n’aillant ni signe, ni bannière, avait fondu sur eux, sans aucune raison apparente, sinon peut être une envie meurtrière. Maniant sabres et couteau, ils n’étaient protégés par aucune armure, et semblaient infatigables. Ils revenaient sans cesse à l’attaque, mais n’attaquaient que de front, ce que Vader n’avait toujours pas compris. S’ils avaient attaqués de tout les côté à la fois, ils seraient vite morts. Seulement maintenant le combat s’éternisait, comme si leurs assaillants ne voulaient que les retenir. Réfléchissant, Silver trancha quelques têtes, puis aperçu au loin, un homme observant d’un œil intéressé le combat. Ses yeux jetaient comme des éclairs, et sur son menton dépourvu de barbe, l’on pouvait apercevoir un étrange tatouage. Ce tatouage représentait un signe que Silver avait déjà vu, et le fait de le revoir sur le menton de l’homme ne fit qu’accentuer ses doutes. Ce signe n’était autre que celui sur les amulettes, un trait vertical, barré perpendiculairement par trois autres traits, le tout entouré d’un cercle. Silver frémit, mais fut obligé de se concentrer sur le combat, la vague de leurs assaillants se faisant de plus en plus pressante. Forcer de reculer, ils tombèrent dos à dos avec le bord d’un ravin, caché dans les dunes. Maintenant, aucune retraite ne serais possible, pensèrent-ils, et se préparaient à faire face. Mais cette fois, ils ne furent pas attaqués. Chacun de leurs adversaires formèrent un cercle autour d’eux, de façon à ce qu’ils n’aient aucun moyen de partir, sinon en se jetant dans le ravin. Soudain, sortant du rang, le tatoué que Silver avait aperçu leur fit face. Il tira son épée, et les regarda avec un air de défi qui ne laissait aucun doute sur ses intentions. Vader à son tour s’avança. Chacun observait le duel qui allait être sur le point de se dérouler.
- Tu es prêt à mourir, j’espère ?! Dit l’homme, raillant son adversaire.
- Surement moins prêt que vous, quelque soit votre nom.
- Mon nom sera la dernière chose qui parviendra à tes oreilles, après le choc de l’acier, et le bruit de ma lame entrant dans ton corps et déchirant tes entrailles, ajouta-t-il, menaçant. D’où je viens, l’on me nomme Georg.
Et, sans laisser le temps à Vader de répondre, il s’élança vers lui, l’épée à la main. Le paladin n’eu le temps que parer le coup qui lui aurait facilement tranché la tête. Le dénommé Georg maniait son épée à deux main comme si elle ne pesait que le poids d’une plume. Il envoyait coup sur coup à Vader, qui n’eu l’occasion que de parer, sans même espérer avoir le temps d’attaquer son adversaire. Une envie de sang enivrant son regard, Georg dit, riant presque :
- Le choc des lames !
Soudain, son mouvement s’accéléra. Vader eu de plus en plus de mal à parer les coups, la fatigue accumulée par le combat et le voyage était entrain de le mettre en mauvaise posture. Peu à peu, il recula vers le bord du ravin. Soudain, alors qu’il fut au bord, il tourna la tête, manquant de tomber. Ce fut l’occasion que son adversaire cherchait. D’une botte, il fit voler l’épée du paladin, qui l’air surpris, n’eu pas le temps de voir l’épée transpercer son armure pour s’enfoncer profondément dans ses chairs. L’épée fut enfoncer jusqu’à la garde, et Georg murmura à l’oreille du paladin :
- Et la lame dans la chair.
Et ainsi, il retira d’un coup sec son épée. Vader, les yeux écarquillés, resta debout, et voulut faire un pas en avant. Georg se retourna, et lui décocha un coup de pied en pleine poitrine, faisant chuter le corps du paladin dans le ravin.
- Non ! Hurla Silver, mais il fut bientôt attaché et bâillonner, de même que Dirty’ et Lotto. Sans un mot, ils furent emmenés.

lLinks ferma la porte derrière lui, après avoir bien fait attention que chacun de ses volontaires soient entrés. Il se retourna, et leur dit, grave :
- J’ignore si vous le savez, mais les cercles magiques qui retiennent les démons ne servent plus à rien. Certain sont passé, trois, pour être précis, et ont pour but de faire sortir un quatrième, cent fois plus puissant. Ces trois ne font pas partit des démons les plus puissants ayant été connu, mais leurs talents ne sont pas à ignorer. Ces trois clament leur appartenance à ce que nous connaissons comme étant les « Tokio Hotel ». Leur symbole est le suivant, dit-il en levant bien haut une amulette. Tous les efforts que les hommes ont produits n’ont été qu’une succession d’échec. Le dernier en date s’est soldé par la capture du groupe, plus un mort. Ca c’est passé il n’y a qu’un dizaine de minutes.
- Comment est-ce que vous … ?!
- Je le sais, c’est tout. Nous avons besoin de vous pour former un nouveau groupe. Vous recruterez qui vous semblera utile. Le but est de créer une armée clandestine afin de contrer cette menace.
- Vos armées ne peuvent-elles …
- Non. Ils ne … Attendez.
Soudain, les yeux du seigneur devinrent vitreux. Il regarda vers le plafond, sans un bruit. D’un coup, il tomba sur le sol, et ses yeux reprirent une teinte normale. Il se releva, sous l’œil inquiet des autres, et dit, calmement :
- Vous n’aurez à chasser que deux démons. Le seigneur des marches, Atlantis, vient de me faire par de la mort de l’un d’eux. Son nom était Tom. Il n’en reste que deux à présent. L’un d’eux se trouve au Sud, et l’autre se cache quelque part près de Geldern. Je vous propose de vous occuper d’abord de celui de Geldern. Son nom est Gustav.
- On n’a pas besoin de connaitre son nom pour le tuer, ajouta Pickelnose, sa hache entre les mains.

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 05 Mar 2009, 5:14 pm

la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
ATLANTIS

avatar

Masculin Nombre de messages : 3215
Age : 24
Rang : Floodeur tout prêt de l'avertissement
Camps : anti
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 05 Mar 2009, 5:49 pm

L!S@ND3R a écrit:
la suite ^^

idem


+ sa roxx x)))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vader

avatar

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 25
Camps : Anti
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 07 Mar 2009, 5:22 pm

Sa fais une belle chute Gnihi ! ..............

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 07 Mar 2009, 5:25 pm

J't'l'avais dit hein x)

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfy
Chroniqueur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1446
Age : 25
Localisation : Dans le chateau de Bran avec mon frangin biensur!!!
Rang : Chroniqueuse de littérature
Camps : Dangereuse Vampire anti
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 07 Mar 2009, 8:07 pm

La suiiiiiiiiiiiiite !!!!!!!! stp Embarassed tongue ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larme2fleur.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Down With The Rain   Jeu 19 Mar 2009, 6:23 pm

bon alors ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Scorp'
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1587
Age : 24
Camps : Anti
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Down With The Rain   Sam 21 Mar 2009, 9:37 pm

Chapitre 8 : La Faveur Des Dieu

http://www.youtube.com/watch?v=f5YG1lHwZXw

Le démon mort, ses sbires étaient retournés à l’état de cadavres sans danger et immobile. Alors que la forêt, et de même le village en ruine, partaient dans les flammes, Atlantis avait fait emmener les survivants dans son château. Ceux qui n’étaient pas mort dans le combat ou l’incendie se comptaient sur les doigts de la main. Tous les soldats du Seigneur des marches en étaient sortis indemne, mais les habitants, eux, n’avaient pas eu cette chance. En plus de Boby, Benji, Heineken et Lulumuse, deux avaient survécu. Alors qu’ils étaient amenés, presque de force, au palais d’Atlantis, ces deux survivants ne pleuraient pas leurs morts, ils ne semblaient même pas tristes. Mais leur orgueil voulait qu’ils meurent sur le même champ de bataille que tous leurs frères. Leurs tentatives de suicide avaient été si nombreuses qu’Atlantis les avait faits attachés à l’un des chevaux. Bientôt, ils furent en vue du palais, et en vingt minutes, ils avaient passés les portes.
- Les six, vous montez, dit d’un air autoritaire Atlantis, air que Benji n’aimait pas du tout.
Alors que le cadavre du démon était accroché aux murailles, les six montèrent à la suite du maître des lieux, et arrivèrent en sa salle du trône. A part Benji, qui avait déjà vu les fresques murales, chacun d’entre eux fut impressionné par les sculptures qui ornaient les murs de cette salle. Atlantis s’assit sur son trône, et, s’adressant à eux, dit :
- Quelqu’un peut-il m’aider à comprendre pourquoi un foutu démon se ballade dans MES terres ?!
Boby s’avança, et dit :
- Certains cercles ont été brisés et …
- Et vous avez été envoyés pour tuer ceux qui sortait, je sais, alors pourquoi ais-je du vous venir en aide ?!
- Comment savez-vous que …
- Le vieil homme est de mes amis. Mais ceci importe peu. Vous étiez cinq. Ou est la personne manquante ?!
Chacun d’entre eux, mis à part les deux suicidaires, regarda le sol. Alors qu’Atlantis commençait à fulminer, Heineken dit :
- Elle est partit avec l’Archimage Lisander.
Dès que les mots sortirent de la bouche du Demi-Elfe, Atlantis s’arrêta. Il l’observa, puis dit doucement :
- Bon. Une bonne chose de faite. Alors, ajouta-t-il plus fort, maintenant que ce démon est mort, j’ai une nouvelle mission pour vous. Ah, au fait …
Il jeta à leurs pieds une bourse dont le contenu s’éparpilla sur le sol. Les pièces d’or sortirent en un flot jaune, et les plus radins d’entre eux se jetèrent sur ces pièces. Alors qu’ils se relevaient, l’or tombant d’entre leurs mains, Atlantis reprit :
- La même somme est à gagner pour la tête de chacun de ces démons. Seulement, pour le moment, vous allez rejoindre Okara, ou des renforts vous attendent. Il m’a été dit que certain d’entre eux connaissait certains d’entre vous. Bref. Cela dit, vous partez maintenant. Des chevaux vous attendent dans l’écurie. Bonne chance.
Et ils furent escortés dehors, à l’exception des deux suicidaires, qui durent restés dans la salle du trône. La rapidité avec laquelle les évènements s’enchainaient surprenait de plus en plus Boby. Malgré cela, il se laissait escorter jusqu’à l’écurie.

http://www.youtube.com/watch?v=EfU147-WSx0

Silver se réveilla. La cage de bois dans laquelle il était enfermé pendait à plus de dix mètres du sol, de même que celle de Lotto et de Dirty’, qui étaient espacée d’une demi-douzaine de mètre l’une de l’autre. Elles étaient suspendues en l’air par magie. Voyant tout ces détails, le courage vint à manquer à Silver, qui avait de même tout son équipement. Le soleil du désert frappait sans répits les prisonniers, qui n’avait ni eau ni aucun moyen de se protéger de la châleur et des rayons. En dessous d’eux, les membres du campement jouissait d’une ombre apporter par les hautes dunes derrières lesquels ils s’étaient établit. De plus, avec la présence d’un mage parmi eux, ils ne craignaient nullement la chaleur. C’est ce mage qui, notamment, empêchait Dirty Lord et Lotto d’utiliser leurs sorts. Alors qu’ils brulaient dans leurs cages de bois, Lotto observa le quotidien des hommes en-dessous. Il nota qu’ils n’utilisaient aucun guetteur, et que leur chef, le meurtrier de Vader, ainsi que le mage renégat, ne sortait jamais de leur tente respective. Les hommes agissaient comme par habitude. De temps à autre, l’un des soldats s’amusait à jeter des pierres sur les cages, mais les manquait toujours. Dirty, d’ennui, s’était mis à chantonner un air connu. La chaleur devenait de plus en plus insupportable, et bientôt le manque d’eau allait devenir fatal aux prisonniers. Alors que Silver grattait le bois en espérant y trouver quelques gouttes, venu de nulle part, le tatoué apparut devant eux. Croisant les bras, il semblait flotter dans les airs. D’une voix étrange, il dit :
- Ou se trouve Geldern ?!
- Quoi ?! C’est … Commença Silver
- Non. S’il veut trouver Geldern, il n’a qu’à le faire seul, coupa Lotto.
Georg le regarda d’un air qui n’était pas humain. Ses yeux devinrent rouges, et sa langue fourchue sortit de sa bouche.
- Tu veux jouer à ça, petit mage ?! Très bien … Ses yeux prirent un regard pervers, et alors qu’il s’apprêtait à mettre sa menace à exécution, une voix retentit :
- On nous attaque ! Hurla l’un des hommes en contrebas. Le démon, se retournant, vis les cavaliers qui fondaient sur le campement. A leur tête, un homme étrange aux cheveux blanc lançait sort sur sort, déstabilisant l’adversaire, et bientôt leur mage tomba, transpercé par une lance sortit de nulle part. Voyant le désordre sous lui, le démon regarda les prisonniers, et dit :
- L’on se reverra, soyez en sur !
Et il déplia les ailes qu’il avait dans le dos, et qui lui permettait de rester en l’air. Il s’envola au loin, et disparut bientôt dans l’horizon. Dès que le démon fut hors de vue, les cages, maintenues par aucune magie, tombèrent soudainement. Silver se mit à hurler. Sous eux, les hommes du campement étaient défaits, et tentaient de survivre en courant dans tout les sens. L’homme aux cheveux blanc, prévenu par le hurlement de Silver leva la tête, et vit les cages qui tombaient. Il croisa les mains et ferma les yeux. Alors que sa cage allait frapper le sol, ne lui laissant aucune chance de survie, Silver ferma les yeux et pria un Dieu. Lorsqu’il les rouvrit, sur d’être mort, il ne vit en premier lieu que la bulle de protection jaune qui lui avait sauvé la vie, ainsi qu’à Lotto et Dirty Lord. Mes trois rescapés se levèrent, et, lorsque leurs bulles éclatèrent dans un bruit sourd, ils se dirigèrent vers la troupe. Les cavaliers, tout leurs adversaires en fuient, était descendu de cheval, et buvait à petite gorgée. Silver se jeta sur l’une des gourdes, et but tout son contenu dans la seconde. Il fut tout de suite imité par Lotto et Dirty’, sous les rires amicaux des cavaliers. Lorsque leur soif fut calmée, ils partirent en quête de « Cheveux Blanc ». Ils le trouvèrent dans la tente du mage, à la recherche de ce qui pourrait servir. A leur entrée, il leva la tête, et dit :
- Vous êtes libre. Partez.
- Nous étions venu vous remerciez pour …
- Inutile. Les deux hommes qui me restent vont vous accompagnez jusqu’à Ishtar.
- Les deux qui vous … Mais vous n’avez perdu personne dans la …
L’homme soupira et sortit de la tente. Au dehors, là ou se tenait autrefois la centaine de cavalier qui avaient surgirent de derrière les dunes, ils n’en restaient maintenant que deux. Lotto, abasourdis, interrogea « Cheveux Blanc » du regard. Ce dernier haussa les épaules, et les conduisit vers les chevaux qui les attendaient. Arrivé là, il dit :
- Maintenant, deux choix s’offrent à vous. Ou vous rejoignez Okara, ou vous serez enterrez vivant parmi ses dunes. Est-ce clair ?!
- Très, mais nous ne …
- Tout vous sera expliquez en temps et en heure. Partez maintenant.
Silver ne se le fit pas dire deux fois, et mit son cheval au trot, suivit par Lotto. Dirty’ resta un instant pour observer « cheveux blanc ». Après quelques instants, il suivit ses compagnons, qui rejoignirent leurs guides.

Le temps semblait long à Kiba, même si cela ne faisait que vingt-quatre heures que leurs mission leur avait été confié. La mission semblait noble au Furry, mais la première partie le laissait … septique. Leur première tâche avait été d’attendre des renforts. Après mur réflexion, cela convenait assez au Furry, cependant. Cela lui laissait le temps de réfléchir, et ainsi il repousserait les massacres à plus tard. Il s’allongea alors, et, observant le ciel, s’endormit.

http://www.youtube.com/watch?v=b80Jw8MuZxo

Vader ouvrit doucement les yeux. Il se vit dans une pièce aux murs de marbre vert, et souris en comprenant qu’il était mort. Alors qu’il s’aperçut qu’il était nu, une cicatrice barrant son torse. Un couloir se dessina devant lui. Sans crainte, il s’y aventura, et arriva devant une multitude de portes. Chacune d’elle était grande comme dix hommes, et chacune ornementé de décors particulier. L’une d’entre elle représentait sur son battant un champ de bataille, l’autre un feu sans fin, un autre un festin … Et devant toutes ses portes se tenait une femme. Grande et peu vêtu, les cheveux lui tombaient en cascade sur les épaules. Elle avait la tête courbée, mais la releva lorsque que le paladin mort s’approcha. Elle le sonda silencieusement, et sans dire un mot, elle se dirigea vers l’une des portes. Celle devant laquelle elle s’arrêta n’avait aucun ornement, si bien que Vader se demandais ce qu’il y trouvera. En ouvrant l’immense porte, la femme lui dit quelques mots d’une voix calme et tranquille :
- J’ignore si c’est une faveur que l’on vous fait, mais quoi qu’il en soit, bonne chance paladin. Vous en aurez besoin.
Elle s’approcha de lui, et lui déposa un léger baiser sur le cou, puis elle s’éloigna. Vader, toujours nu, s’approcha de l’immense porte, et la franchis d’un pas décidé. Dès qu’il fut passé, la noirceur qu’il apercevait se transforma soudain en un éclair de lumière, l’obligeant à fermer les yeux. Lorsqu’il les rouvrit, il s’aperçut qu’il était maintenant vêtu d’une étrange armure. Levant les yeux, il aperçut qu’autour de lui se tenait une étrange réunion. Autour de tables mis en rond, chaque divinité de ces terres le fixait avec toute l’attention possible. A sa vue, le respecté et surtout craint Dieu de la guerre, Metal, pouffa de rire en disant :
- Lui ?! Je commence à avoir assez de cette mascarade !
- Si vous pouviez au moins essayer … répondit calmement Heliura, que Vader venait d’apercevoir. A sa vue, malgré son désir de ne plus la servir comme son statut d’élu lui obligeait, il s’agenouillât. Elle lui sourit en lui indiquant de se relever, ce qu’il fit. Dès qu’il fut debout, Heliura prit la parole :
- Voici celui que moi je propose. Malgré son désir de nous fuir, ce paladin a toujours sut comment servir ses intérêts en même temps que ceux des autres. Jamais il n’a reculé, jamais il n’a faiblit. Il a toujours fait preuve de courage et d’honneur même dans les moments les plus sombres et …
- Si vous cessiez de le louer et de nous dire pourquoi lui justement, dit un Dieu que Vader reconnu comme être celui de la fête et du vin.
- Il est mort. Plutôt de prendre quelqu’un de vivant, que quelqu’un recherchera, lui est parfais.
- On dirait que votre sagesse s’efface peu à peu, Dame, car nous ne le ressusciteront pas. Nous avons décidé de ne plus accordé cette faveur à aucun mortel avec l’affaire des archimages, et cela pour une bonne raison. Il est hors de question de faire une exception pour lui.
- Ce n’est pas votre accord que je veux, mais celui de cette assemblée. Si vous n’avez rien d’autre à dire, veuillez ne plus prendre la parole. Maintenant, je vous le demande, qui lui est favorable ?!
Alors que chacun réfléchissait, Vader se sentait complètement perdu. Ressusciter ?! Et que devrait-il faire ?! Il ne comprenait rien, et ce qu’il prenait pour une mascarade l’agaçait de plus en plus. Seulement, il avait assez de savoir vivre pour éviter de s’attirer la colère d’un Dieu, même s’il est mort. Alors qu’il observa l’assemblé, il remarqua la femme de la porte, qu’il à présent reconnu comme la déesse de la mort. Death-Metal était son nom, lui semblait-il, mais il n’avait jamais vraiment voué de culte à la mort. Alors qu’il observa les Dieu chacun leur tour, il s’arrêta sur la beauté de l’une d’elle. Ses cheveux blonds étincelaient dans la lumière, et ses yeux semblaient comme des puits dans lesquels le paladin eu bien voulut se jeter pour l’éternité. Alors qu’il observait sans retenue aucune le corps parfait de la Déesse, il remercia silencieusement celui qui l’avait pourvu de vêtements, sans quoi son désir aurait facilement été deviné. C’est à ce moment que Heliura dit :
- Alors ?!
Plusieurs mains se levèrent. Bien plus que nécessaire pour que le paladin fut accepté. Aux yeux de celui-ci, ces affaires dites divine ressemblaient bel et bien aux manières des politiciens mortels, dont-il avait plus ou moins horreur. Même le Dieu de la guerre avait voté pour lui. Heliura baissa la tête, un sourire de victoire aux lèvres. A nouveau, tout s’éclaira de nouveau, et Vader dut à nouveau fermer les yeux. Dès qu’il les rouvrit, il se trouva à nouveau dans une salle entièrement de marbre vert, de telle sorte qu’il commençait à en avoir mal aux yeux. C’est à ce moment là qu’il comprit l’ampleur de la chose. S’il avait mal, c’est qu’il n’était pas … C’est alors qu’Heliura entra dans son champ de vision, et lui dit :
- Non, en effet, votre pensée est juste.
- Vous pouvez m’expliquer, maintenant ?!
- Bien sur. Tu as été choisi.
- Pas encore ?!!
- Si. Et tu devras accomplir une, euh …, tâche.
- Qu’aurais-je en échange ?!
- La gratitude de tes Dieu.
- Dans ce cas, autant commencer maintenant à chercher quelqu’un d’autre, dit-il en se retournant.
- Tu y gagneras la vie.
Le paladin s’arrêta net. Il se retourna, et dit doucement :
- Qu’est-ce qui vous dit que j’en veux, de cette nouvelle vie ?!
- Chaque élu à droit à l’un des pouvoirs offerts par son Dieu.
- Hors de question. Je ne le veux pas.
- Ce n’est pas comme si tu avais le choix.
Et soudain, tout devient d’une noirceur d’encre. Vader hurla quelque chose qui ressemblait à un non, puis sombra peu à peu. Soudain, il se réveilla. Ses yeux prirent quelques minutes pour s’habituer à la lumière, puis une douleur intense parcourut tout son corps. Dans un râle de douleur, il tenta de contenir sa souffrance. Peu à peu, cette dernière diminua. Alors que dans sa position couchée, il parvenait légèrement à distinguer les contours du paysage rocailleux environnant, il entendit une voix qui lui venait de sa droite :
- Bienvenue de retour parmi nous.
- Nous ?! Répondit-il faiblement, ignorant à qui il s’adressait
- Nous, oui.
C’est alors que l’ancien paladin se rendit compte qu’il était vivant.

Ce sera le dernier chapitre que je posterai.

_________________

In Nomeni Patri Et Fili Spiritus Sancti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Down With The Rain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Down With The Rain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Be The Rain: A Rusted-Guitars Tribute to Neil Young
» Little Summer Rain (Un peu de picking)
» [VIDEO] Rain - Cirque d'Hiver 11.06.09 + surprise!
» Pura Fe: Hold the Rain (Dixiefrog 2007)
» [VIDEO] We Are Golden & Rain - Le Grand Journal C+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SLE LATH :: Ligue Anti Tokio Hotel :: FICTIONS-
Sauter vers: